Un facteur aggravant du cancer

renjith krishnan

Un facteur aggravant du cancer

Le Monash Institute of Pharmaceutical Sciences, basé en Australie, étudie actuellement les liens de causalité du stress sur le développement du cancer. Face à des situations de stress, la souris développerait un cancer 6 fois plus vite que les autres.

D’après le Dr Sloan, en charge de cette étude, “Le stress fabrique des itinéraires physiques hors de la tumeur, et crée une voie physique de propagation du cancer”.

Le stress agirait comme “un engrais” sur les cellules cancéreuses et multiplierait la propagation des métastases.

Il semblerait qu’un médicament utilisé contre la tension artérielle, le Propranolol® ou les migraines agirait comme un bêtabloquant.
De futurs essais cliniques sont en cours.

 

La méditation reste donc le meilleur ami anti cancer

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *