Comprendre les parfums et les huiles essentielles : Origine et fabrication


Si leur pouvoir olfactif est important, leurs propriétés thérapeutiques le sont tout autant. Depuis l’antiquité, hommes et femmes utilisent les vertus des huiles essentielles et de leurs parfums à des fins médicinales, assainissantes ou sensorielles. Des recettes de parfums purs et de produits de beauté ont été retrouvées sur des tablettes romaines. Ainsi, l’on sait qu’à cette époque, hommes et femmes portaient majoritairement des parfums mixtes avec des notes prédominantes comme celle du genêt.

VIVE LA FRANCE

Vivre en France constitue un privilège. Nous avons accès de par notre climat à une variété de plantes, de fruits et légumes plus importante que les autres pays du globe.

De nombreuses plantes françaises sont extraites la majorité des huiles essentielles que l’on trouve sur le marché aujourd’hui. Les groupes mondiaux les plus importants dans ce domaine, fabricants d’huiles essentielles, d’arômes naturels et de parfums sont également français, basés à Grasse (Mane, Givaudan, …), même si ces derniers ont des antennes dans le monde entier. J’ai eu la chance de travailler pour deux sociétés de parfums à Grasse, dont Mane et Firmenich.  C’est une expérience très enrichissante et unique à vivre que de collaborer pour une de ces entreprises de parfums.

Ces entreprises fournissent les professionnels en huiles essentielles pour la constitution des parfums des plus grandes marques mondiales (Guerlain, Chanel, …) et pour leurs produits de beauté. Ils fournissent également des  groupes spécialisés en agroalimentaire pour les arômes alimentaires ou encore des groupes industriels comme Henkel ou Procter & Gamble par exemple pour les produits ménagers. C’est aussi auprès de ces grands fabricants que se fournit la plus grande partie des revendeurs d’huiles essentielles bio actuellement.

Pour l’HISTOIRE du parfum : L’OSMOTHEQUE DE VERSAILLES

L’Osmothèque de Versailles (Ecole Mondiale de la Parfumerie) donne des conférences tous les samedis matins sur le parfum et son histoire. Les personnes animant cette conférence, destinée à tous les âges, des petits aux plus grands, vous narrent les origines des parfums, ses modes de constitutions et incluent de nombreuses anecdotes historiques.

Par exemple, les eaux de Cologne au 19ème siècle ne tenaient pas toujours bien sur la peau en raison des fixateurs réservés aux parfums. Aussi, Napoléon se mettait-il beaucoup d’eau de Cologne, dont il affectionnait tout particulièrement l’odeur qui disparaissait au bout de quelques minutes. Pour sentir bon continuellement, il s’en aspergeait à longueur de journée, à hauteur de presque 2 litres par jour parfois. Cela lui valut ainsi le surnom de « Cocotte ».

Je recommande à tous d’assister un jour à l’une de ces conférences.

Cette école est la meilleure école de parfum dans le monde et la plus reconnue.

www.isipca.fr

Pour la FABRICATION  du parfum : LE MUSEE DU PARFUM DE GRASSE

Récemment rénové, le musée du parfum de Grasse (06 – Alpes Maritimes), vous retrace toutes les étapes, artisanales ou industrielles, de la fabrication des parfums. Le Musée du parfum à Grasse vous explique tout le processus de fabrication du parfum avec en prime des jeux olfactifs.

www.museesdegrasse.com

Le Musée Fragonnard du parfum : Dans l’antre des anciennes usines  de Grasse, vous découvrez tout l’univers du parfum, des fioles antiques aux pommades, et les secrets de fabrication de la marque. Une très belle visite.

www.fragonard.com

LE PRIX DES HUILES ESSENTIELLES

Les prix des huiles essentielles varient en fonction :

–         Du coût de récolte d’une fleur

–         De la rareté du produit

–         De la durée de la période de floraison

–         De la quantité de produits nécessaire à la distillation d’une huile essentielle.

Par exemple, 4 000 kg de pétales de roses sont nécessaires pour obtenir 1 kg d’huile de roses de Damas. Cela explique le coût fort onéreux de cette huile essentielle qui se négocie au gramme. La surface de production agricole nécessaire à la production de ce kg d’huile essentielle de roses de Damas représente le produit d’une exploitation d’un hectare.

Aux antipodes, 7 kg de clou de girofles sont nécessaires pour produire 1 kg d’huile essentiel de giroflier.

LES HUILES ESSENTIELLES : Principes de FABRICATION

 

La Récolte : en fonction de la période  de récolte, la plante sera plus ou moins à mâturité et les huiles essentielles extraites seront par conséquent de différentes qualités.

L’extraction :

Les plantes ou résineux sont préalablement broyés puis placés dans de grandes cuves en inox ou en cuivre. Les principes d’extraction artisanaux utilisent la vapeur d’eau à basse pression au bain marie pour distiller l’huile essentielle. La vapeur d’eau en traversant la matière va se charger en molécules d’eau et d’huile essentielle, emportant avec elle les propriétés de la plante. Lors du processus de refroidissement, l’huile essentielle et l’eau qui n’ont pas le même poids, vont se dissocier pour constituer l’eau florale et l’huile essentielle. L’eau florale sera récupérée en cuisine et en cosmétique. L’huile essentielle pour l’aromathérapie et la parfumerie. Une pression trop vive peut altérer les propriétés chimiques et olfactives de l’huile essentielle.

LES HUILES ESSENTIELLES : Principes d’UTILISATION

1)     Ne JAMAIS les utiliser pures sur la peau, mais toujours solubilisées dans une huile végétale (abricot, amande douce, olive, etc…).

Pourquoi ?

1) Parce que l’absorption sera meilleure

 2) Parce que les huiles végétales vont retenir des toxiques contenus dans l’huile essentielle (cétates, etc…) néfastes pour l’organisme humain.

 3) Parce que les huiles essentielles sont beaucoup trop concentrées pour être utilisées pures et pourraient créer des allergies et autres problèmes de peau, etc…

2)     Ne pas utiliser n’importe quelle huile sur la peau au soleil

 

La plupart des huiles essentielles sont photosensibilisantes. L’exposition au soleil avec certaines huiles essentielles est donc fortement déconseillée sous peine d’être tâché(e) à vie.

 

3)     Bien décoder les informations sur les étiquettes :

Doivent être présents sur les étiquettes des huiles essentielles les informations suivantes :

–         Le nom vulgaire de la plante

–         Le nom latin de la plante qui précise son nom + l’espèce

–         L’organe, c’est-à-dire la partie distillée

–         Le pays d’origine

–         Le Chémotype, ou molécules principales contenues dans la plante.

Quelques informations supplémentaires sur le chémotype :

Pour une même plante, vous pouvez obtenir plusieurs molécules principales, ayant des vertus thérapeuthiques différentes. Cela dépend du type de plante, de son âge, de la période de récolte, de la saison, de la qualité du sol, de l’exposition au soleil de la plantation.

4)     Modes d’utilisation :

–         Par inhalation (diffusion d’huiles essentielles sur un support, ou vaporisées dans l’air)

–         Par voie cutanée (massage, bain, etc…)

–         Par ingestion

ATTENTION : l’ingestion d’huile essentielle prête à polémiques.

Il y a les écoles qui préconisent de n’absorber aucune huile essentielle exceptée la bergamote, et celle qui recommandent l’ingestion de certaines huiles.

Pour ma part, pour avoir été fortement intoxiquée par des huiles essentielles dites anodines à ingérer, même à doses infimes, je me range du côté des laboratoires qui réfutent la possibilité d’ingérer les huiles essentielles, et ils sont nombreux !

ATTENTION : La diffusion d’huile essentielle doit être faite par pulvérisation et non par chauffage.

En chauffant, les huiles essentielles sont oxydées et perdent une partie de leurs vertus thérapeutiques. De plus, leur parfum s’en voit modifié.

Nous recommandons donc l’utilisation d’un pulvérisateur d’huiles essentielles, comme ceux de la marque Sanoflore ou Florame pour la diffusion des huiles essentielles. Ces dernières sont à ce moment là ionisées et mieux absorbées par l’organisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.