Quelle eau boire ? La liste des eaux les moins polluées

La Cuisine du Bonheur - quelle eau boire

L’eau, or bleu de demain ?

Outre sa raréfaction, l’eau risque à court terme de devenir un enjeu majeur sur la planète tant d’un point de vue économique que pour la survie des populations. La qualité de l’eau s’amoindrit au profit du développement industriel et agricole. Alors quelle eau boire désormais ? Suivre le modèle allemand et revenir aux bouteilles en verre consignées ne serait-il pas la solution adéquate également pour éviter les contaminations aux phtalates et au bisphénol ? Oui, mais la France en est encore bien loin…

TABLEAU DES EAUX CONSOMMABLES

(source QUE CHOISIR)
Voici la liste des 37 eaux de bouteilles minérales ou de source dans lesquelles il n’y avait aucune trace des 85 molécules dangereuses recherchées :

EAUX DE SOURCES PLATES

MARQUE
SOURCE
Aquarel Nestlé Des Acacias
Auchan Roche des Ecrins
Casino Roche des Ecrins
Carrefour Discount Céline
Carola Carola
Cora beaupré
Cristaline Céline
Cristaline Chantereine
Cristaline Cristal Roc
Cristaline Elena
Cristaline Aurele
Dia Roche des Ecrins
Eco+ Laqueuille
Leader price Volcanica La Montille
leclerc Laqueuille
Lidl Cristal Roc
Monoprix Des Pins
Ondine Intermarché Saint Benoît
Rosée de la reine Rosée de la reine
Saint Georges Saint Georges
U Roche des Ecrins

EAUX  MINERALES PLATES

MARQUE
SOURCE
Auchan Orée du Bois
Carrefour Montclar
Contrex Contrex
Courmayer Courmayer
Evian Evian
Leader price Fonte Caudana
leclerc de la Versoie
Montcalm Montcalm
Thonon Thonon
Wattwiller Wattwiller

EAUX  MINÉRALES GAZEUSES

MARQUE
SOURCE
Badoit Saint gamier
Perrier Perrier
Quezac Diva
San Pellegrino Bron san Pellegrino
  • Boire l’eau, oui, mais sous quelle forme ? Dilemme…

  1. L’eau en bouteille plastique contient du bisphénol A et d’autres toxiques dangereux pour le cerveau et le foie : PET, formaldéhyde, arsenic en raison de l’emballage en matière plastique. ATTENTION : une indication : plus le plastique est dur, plus il est susceptible de contenir du bisphénol, lequel sert notamment à rigidifier le polymère.
  2. L’eau du robinet cumule les pires cocktails : pesticides, nitrates, résidus médicamenteux, aluminium, chlore, métaux, nanoparticules, plomb, trihalométhanes, phtalates, bisphénols A, ozone, métaux lourds, hormones…pour ne citer que les principaux, toujours très dangereux pour la santé.

L’idéal serait de suivre en effet le modèle allemand, de boire de l’eau minérale contenue dans des bouteilles en verre, comme celles commercialisées dans les restaurants. La marque Celtic est déjà diffusée dans les magasins bio dans un contenant en verre, mais la bouteille demeure très chère et son verre n’est pas consigné.

Comprendre les dénominations des différentes eaux :

  • Eau minérale naturelle : Issue d’une source unique, captée dans les nappes souterraines profondes. Aucun traitement chimique avant embouteillage. Vertus thérapeutiques spécifiques liées à sa composition minérale stable.
  • Eau de source : Issue d’une source unique ou multiple captée dans les nappes souterraines. Aucun traitement avant embouteillage. Mêmes critères de potabilité que l’eau de table.
  • Eau de table : eau commercialisée dans certains pays qui est en fait de l’eau du robinet reconditionnée.

Les carafes filtrantes, une solution ?

Pas si limpide que ça …Nous avons possédé une carafe filtrante Brita pendant des années et avons dû nous en défaire. Ayant souffert de problèmes rénaux,l’eau filtrée par les carafes du célèbre nom aggravait mes problèmes. En dépit des éloges dont elles ont fait l’objet, nous ne sommes pas pour.

 L’osmose inversée, une voie d’avenir pour la filtration de l’eau ?

Cette technique mise au point pour la NASA filtre presque parfaitement l’eau. Ce système de recyclage paraît parfait MAIS l’eau n’a plus son énergie initiale et ne ressource plus l’organisme de la même façon. De plus, certaines marques commercialisent des produits qui ne filtrent pas grand chose…. attention, donc, aux arnaques dans ce domaine.

 Quel avenir pour l’eau ?

Sommes-nous destinés à l’avenir à ne boire que de l’eau inerte, sans énergie ?

L’eau que nous finissons par boire, souvent recyclée, est dépourvue de ses micro-organismes, et de son énergie initiale.

Un véritable enjeu se présente aux chercheurs.

Les japonais semblent avoir déjà quelques pistes de recherche, eux pour qui l’eau représente une formidable énergie vitale.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *