Qu’est-ce que le miel bio ?

La cuisine du Bonheur - Le miel bio

Qu’est-ce que le miel bio ?

Qu’est-ce que du miel bio ?

Un formidable reportage diffusé sur Arte en 2015, “Le Mystère de la disparition des abeilles”, nous éclaire en grande partie sur les propriétés du  miel bio et du miel sauvage.
Il est évident que les abeilles ne trient pas le pollen des fleurs en fonction qu’elles poussent ou non en agriculture bio.
Il est, de fait, impossible d’en garantir une qualité dénuée de pesticides.
D’après l’enquête réalisée dans ce reportage, le miel contiendrait entre 6 et 33 molécules de pesticides.
Les 6 traces appartenent bien entendu au secteur du bio ou du miel sauvage, et les 33 à des miels issus de l’apiculture conventionnelle.
C’est donc une hérésie de penser que le miel bio est sain et naturel à 100%.

Quelles sont donc les garanties du miel bio ?

Si le miel bio ne peut être naturel à 100%, voici en revanche les immenses  bénéfices que vous pouvez tirer d’un miel bio :

1) Le miel bio vous garantit un miel non chauffé pour le rendre liquide. Il faut savoir qu’en étant chauffé, le miel peut dégager certains toxiques et voir certains composants se dégrader.
2) En raison de l’apiculture intensive pratiquée sans aucun égard vis à vis des abeilles, les “industriels” de l’apiculture n’hésitent pas à asperger abondamment les ruches de stimulants afin d’accroître leur production de miel (ce qui tue les abeilles plus vite en les épuisant). Ces produits, bien entendu, se retrouvent bien évidemment dans le miel industriel et donc dans ce que vous assimilerez si vous en achetez.
3) Toujours en raison de l’apiculture intensive, les ruches des producteurs conventionnels sont littéralement aspergées de fongicides pour éviter le développement de certains acariens et parasites comme le varroa. Pesticides, que vous consommerez ensuite en ingérant un miel non bio.

Bien entendu, tous les traitements infligés aux abeilles se répercutent sur la santé des humains également.

Comme le dit si bien un chercheur dans le reportage, si les doses de produits chimiques que l’on administre aux abeilles les tuent alors qu’elles sont considérées comme tolérables pour l’homme car il n’en meure pas, qu’en est-il au bout de plusieurs années ? Quelles sont les véritables retombées de ces produits sur l’homme dans la durée ?

Source des informations : rencontre avec des Apiculteurs et reportage Arte “Le mystère de la disparition des abeilles”, diffusé le 8 avril 2015.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *